Rien de plus grisant qu’un visage qui se détend alors que l’on masse celui-ci. Et pourtant sa présence reste intacte, du début jusqu’à la fin. Les doigts passent au travers de la barbe naissante, nouvelle sensation pour la pulpe de mes doigts, est ce que ça se détend aussi, une barbe ?

Les pieds ont leur histoire. Ses journées actives à lui s’y inscrivent et c’est avec un plaisir non masqué que les doigts jouent avec la voute plantaire jusqu’à y lisser le dessin laissé par la fatigue.

J’espérais l’avoir perdu dans une grande béatitude à ce moment-là, mais bien trop tôt fût le massage des mollets où le retour à une pratique sportive intense avait densifié les tensions. Vigueur et douceur, mais vigueur surtout, ça fait tellement du bien d’énergiser l’endroit où ça fait mal hein ?Mollet

0 comments on “Sahara

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :